jeudi 22 septembre 2016

The Blogger's Quilt Festival, je persiste :-) catégorie Grand Quilt

Le quilt de Max participe au Blogger's Quilt Festival dans la catégorie Grand Quilt. Vous qui avez peut-être vu sa construction, vous ne serez pas étonnée que je le présente. Vous pourrez voter du 25 au 30 septembre en cliquant sur le lien vers la catégorie.


I'm happy to enter this second quilt in the Blogger's quilt Festival, Large quilt category


I made this quilt for my youngest son. He is now 30. He draw the funny birds when he was 5.


He asked me a quilt for his sofa. I have had the idea to play with his birds for a long time.

The beautiful quilting was made by Leslie Taylor.
The quilt was too big to be done with my home machine
I gave her a lot of instructions and also lot of freedom.   

Maxime had drawn three birds





Fabrics are Comma from Zen Chic

I like to make double side quilts. I also need to make one side simple and geometrical. Then, I can create my own design for the other side of the quilt. 
For this one, I made a pattern from Zen Chic.




It's nice to see the quilting on this side. 




You may see more here : http://destulipesetdescoeurs.blogspot.nl/search/label/quilt%20Max

I made also three cushions for my son.





With the same birds, I made small quilts. Three of them were offered to celebrate the three years of my blog.





This one was for a friend. It's my "winny pig" bird.


I have a lot of leftovers from this fabric. One day...

Don't forget to admire the other quilts of the Festival and to vote from 25 to 30 of September for my quilt or for another one :-)

A bientôt. Take care !

mercredi 21 septembre 2016

Blogger's Quilt Festival, je me lance! Catégorie Appliqué

Cette année, j'ose me lancer à écrire un peu, un tout petit peu en anglais. J'ai envie de participer au Blogger's Quilt Festival.
Tout le monde peut participer et voter pour le quilt qu'on préfère. Il y a plusieurs catégories.
La règle est de faire un post pour le Festival donc vous allez revoir des quilts déjà vus...

This year, I decided to enter the Blogger's Quilt Festival organised by Amy Ellis.
This quilt enter in the Applique Quilt Category

I made it for Lou, my five-year-old niece.


The dress is one of her dresses. She was wearing it when she was 2 years old.




With the permission of the designer of this fabric, my husband played with his computer and transform the girl on the fabric to a drawing.

The girl is hand appliqué




 The flowers and the birds are machine appliqué with embroidery stitches and "normal" stitches.





The beautiful quilting was made by Leslie Taylor.
I asked her to extend the curves of the hair for the top of the quilt and to quilt what she felt for the rest of the quilt. I love what she did. She made the quilting without the dress and I sew the dress after.


I love to make double side quilts. My first idea was to make only the side below. When I saw this beautiful, lovely and so feminine girl (she was 1 year old!) I decided to do the other side with the girl.

And Lou loves her quilt...

If you would like to see the process of the quilt, in French but with a lot of pictures  : http://destulipesetdescoeurs.blogspot.nl/search/label/quilt%20Lou

Don't forget to admire the other quilts of the Festival and to vote from 25 to 30 of September for my quilt or for another one :-
 

A bientôt :-) Take care.

mercredi 14 septembre 2016

De temps en temps, faire des petites choses fait du bien

Plusieurs petits projets faits ou en cours.
Au début du mois, la fille de notre voisine a fêté ses trois ans de mariage et a présenté son fils aux amis qui ne le connaissaient pas encore. Comme ils allaient faire beaucoup de bruit, elle est venue nous prévenir. Son mari et elle nous ont invités à venir faire un tour dans l'après-midi. Evidemment, je n'ai pas voulu venir les mains vides. Le couple avait repris une partie de la déco de leur mariage. Nous apercevions ça de chez nous :

J'ai eu envie de faire trois papillons. J'avais du blanc mais pas de bleu turquoise clair. Enfin, vous connaissez le refrain, pas dans cette maison-ci, bien sûr!
J'ai regardé sur ma réserve à papillons ce que j'avais

Pas deux bleus qui convenaient. Par contre, j'avais deux papillons avec le même tissu, un coordonné bleu turquoise, l'autre rose...
Allons-y pour la caricature des genres!! Du coup, j'ai eu l'idée de faire un papillon plus petit représentant leur fils. J'avais tout de suite pensé à un tissu que j'aime beaucoup... et qui était dans la bonne maison. Mais oui, ça arrive de temps en temps! Un tissu avec des voitures. Allons-y à fond dans les symboles!!!
Voilà ce que j'ai offert : 

Ils ont déballé leurs cadeaux le lendemain de la fête. Je n'ai pas eu d'écho. Je soupçonne qu'ils aient trouvé ça trop "cul cul la praline", trop "un papa, une maman, un enfant" ce qui n'est absolument pas ma façon de penser! Si ma voisine m'en parle, je lui expliquerai mon cheminement...

J'avais un pique-épingle à faire pour mon groupe de Vouziers. J'ai eu du mal à trouver une idée qui me plaise, une idée qui me parle. Finalement, j'ai fouillé dans ma réserve à lisières et dans ma réserve de restes :


Je l'ai bordé d'un point que j'aime beaucoup, une partie en bleu, l'autre en jaune.

Le mois d'octobre arrive. Notre présidente Violette avait à coeur de soutenir la recherche contre le cancer du sein.

J'ai fait trois pochons. J'ai fouillé dans mes boites et utilisé ces trois tissus achetés depuis longtemps. Je ne savais pas trop qui faire avec, je suis contente du résultat. C'est très rose, très romantique et de temps en temps ça me fait du bien. J'ai expérimenté les coutures à l'anglaise et un mode de finition du haut que je n'avais jamais fait. J'ai utilisé à chaque fois un fat quarter complet. Il n'y a qu'un lien à glisser pour fermer le pochon. La prochaine fois, je ferai sûrement une boutonnière pour glisser un lien de l'autre côté.


Violette nous a demandé de décorer un soutien-gorge. Pas beaucoup d'inspiration de mon côté. Finalement j'ai décidé d'exploiter les trous d'un soutien-gorge en dentelle et broderie anglaise. Je suis un peu sceptique, j'ai encore du travail mais c'est long! Je verrai s'il est présentable ou pas quand je retournerai à Vouziers la veille de l'expo-vente.


Sinon, j'ai commencé à quilter à la main (oui, oui ça m'arrive)  mon poisson vintage

et je continue à travailler sur le quilt pour mon fils aîné

A bientôt, prenez soin de vous :-)

mardi 30 août 2016

Mon frère Bernard, 13.05.1954

Cet article est prêt deuis un moment mais j'attendais le déclic pour le publier. C'est la création de ce fabuleux projet, le projet 70273 qui me donne ce déclic.

Le Projet 70 273

 12742848_789849177826365_552970591777898728_n

 Entre les mois de janvier 1940 et août 1941, les nazis allemands tuèrent 70 273 personnes de tous âges déclarées physiquement, mentalement ou émotionnellement handicapées. Des docteurs évaluaient les dossiers médicaux et prenaient la décision de vie ou de mort de chacun. Trois docteurs étudiaient chaque dossier médical et quand deux de ces trois médecins marquaient une croix rouge sur la fiche, le patient était exécuté.
En février 2016, Jeanne Hewell-Chambers lança le Projet 70 273 (the 70,273 Project). Son but est de récolter 70 273 blocs de quilt du monde entier pour commémorer chacune de ces personnes assassinées d’une manière aussi rude et désinvolte, tout en souhaitant éveiller l’intérêt de la population d’aujourd’hui envers les personnes nécessitant des besoins particuliers.
 Si vous n'en avez pas encore entendu parler allez sur le site de La ruche des quilteuses pour avoir tous les détails. Et bien sûr, je vais participer à ce projet.


 Voici maintenant mon article :
 Ce quilt, j'ai envie de vous le montrer depuis longtemps. Mais l'article est difficile à écrire et difficile à lire. Difficile, je ne sais pas en fait, remuant sûrement. Vous pouvez juste regarder les photos et ne pas lire cette histoire. C'est une partie de mon histoire. C'est surtout l'histoire de Maman et de ce premier fils qu'elle a porté et qu'elle n'a pourtant jamais vu. 
Vous l'avez compris, son fils, son premier enfant est mort-né. C'était le 13 mai 1954. Du temps où la psychologie n'était pas au rendez-vous dans les maternités et le corps médical. Maman a été endormie pour son accouchement. Tout le monde savait que cet enfant était hydrocéphale ...sauf elle. Je pense qu'elle a été endormie pour qu'elle ne voie pas cet enfant qui n'allait sûrement pas vivre. Elle a accouché le soir. A son réveil, on lui a dit que son fils était en couveuse. C'est son mari, mon père qui lui a appris le lendemain que leur fils n'avait pas vécu.
Etant mort-né, il n'a pas été déclaré et ne figure pas sur le livret de famille. Pour Maman, ça a été une douleur terrible qui ne s'est pas apaisée au long des années. Maman n'a appris qu'une douzaine d'années après que son fils était hydrocéphale, grâce à la maladresse d'un cousin médecin. Il ne savait pas que Maman ne savait pas. Maman a eu un choc mais au moins elle avait toute l'histoire et a compris à postériori des réflections maladroites de Papa.
Mes parents ont eu ensuite deux enfants. Mon frère, quatorze mois après et moi, deux ans plus tard. Mon frère a été un enfant bien remuant, bien vivant et moi une petite fille sage et obéissante (avec quelques exceptions quand même :-)). In utéro aussi, mon frère remuait beaucoup et moi pas. Mon frère avait senti qu'il fallait rassurer Maman et moi qu'elle était fatiguée.
A chaque fois que nous parlions Maman et moi de ce premier enfant mort-né, je sentais sa douleur. Quand nous regardions des reportages sur la prise en charge des parents d'enfants mort-nés telle qu'elle est faite maintenant, Maman se réjouissait de cette évolution.
J'ai eu connaissance des projets de quilts offerts aux parents à la naissance de ces enfants et à la mort d'enfants prématurés. Les parents gardant le quilt ou enveloppant l'enfant de ce quilt. J'ai été incapable d'en faire, c'était trop en résonnance avec mon histoire.
Et puis, en 2010, alors que Maman avait 80 ans et que nous discutions encore une fois de ce drame, que je sentais sa détresse de ne pas savoir ce qu'était devenu son enfant, je lui ai proposé de faire un quilt où j'écrirais le prénom de son fils et la date de sa naissance et de sa mort. Et j'ai dit à Maman que le jour où elle mourrait, je mettrais ce quilt avec elle dans son cercueil. Vous ne pouvez pas imaginer le soulagement que j'ai vu sur le visage de Maman, dans tout son corps. Son fils allait avoir une existence, son prénom allait être écrit quelque part. Par sa fille, par sa soeur.
Maman n'avait pas de souhait particulier quant au quilt. "Je te fais confiance" m'a-t'elle dit. Puis elle a eu l'idée de chats en pensant au cadeau qu'elle venait de faire pour la naissance du fils de sa femme de ménage. J'ai donc cherché et c'est dans ma petite boutique à Lisse aux Pays-Bas que j'ai eu de l'aide. Jacqueline m'a donné un patron en paper-piecing. J'en ai arrondi les angles et voici le quilt que j'ai fait. Il fait à peu près 45 cms de côté.


Maman aime le mauve, le choix était évident. Je voulais un tissu gai pour Bernard. C'était le prénom choisi par mes parents. J'ai acheté ce tissu à Montréal. Je l'ai utilisé à deux autres reprises depuis. J'ai positionné volontairement le soleil au niveau du visage.
J'ai quilté un coeur dans chaque angle. Une amie m'a dit que les volutes lui faisaient penser au cordon ombilical.




J'ai quilté en écho trois lignes pour symboliser ces neuf mois où ils étaient trois. Ca me permettait de symboliser aussi le papa.
J'ai cousu trois boutons, ce sont les trois enfants que mes parents ont eu. Car cette histoire est aussi notre histoire, à mon frère et à moi.



Son titre est "La paix au coeur" puisque c'est ce que ce que ce quilt a apporté à Maman. A l'époque, j'écrivais mon prénom et l'initiale de mon nom marital. Là, j'ai ajouté l'initiale de mon nom de jeune fille.

Je suis profondément heureuse que le patchwork m'ait permis de faire ce cadeau à Maman. Faire ce quilt a été émotionnellment très fort, lourd par moments. Je travaillais sur la mort. Celle de mon frère bien sûr, celle de Maman aussi puisque ce quilt l'accompagnera dans son cercueil. 
Quand je vais voir Maman, je regarde souvent ce quilt que j'aime énormément. Il est dans sa chambre, en face de son lit.  

A bientôt :-) 

dimanche 28 août 2016

noir et blanc verso, la construction...

Je travaille sur le verso du ninepatch déstructuré noir et blanc. C'est un processus de création encore différent cette fois-ci. Je suis partie à l'aveugle, comme d'habitude. Moi, contradictoire, pas du tout!!!

Quand j'avais fini les danseurs et qu'il me restait beaucoup de tissus noirs, gris... j'avais coupé des carrés de 24 x24 cms. J'avais l'idée de faire un quilt avec les restes et de faire un dos avec ces carrés là. J'avais à l'époque, l'esprit moins tordu ou moins créatif, je vous laisse le choix!

J'ai coupé des carrés de la même taille avec tous les tissus y compris ceux à fond blanc.


Je les ai mis en piles un peu épaisses, pas trop pour pouvoir les couper avec mon cutter rotatif mais suffisamment pour que je n'y passe pas la semaine!!! Dans chaque pile il y avait des tissus de contrastes différents.
 Et j'ai coupé chaque pile en bandes irrégulières

Puis j'ai fait une belle pile par pur plaisir

Pile éphèmère car ensuite, j'ai tout mis dans une bassine, enfin une baignoire pour bébé et j'ai tout mélangé. j'adore faire ça!


Puis de manière aléatoire, j'ai assemblé des bandes tête-bêche puis dans le même sens pour faire des courbes.

Premier essai : 

Ca me plaît!
Retout aux Pays-Bas avec tout dans une boîte. Avant de partir, je suis allée chez ma copine la Fée Bobine pour acheter du tissu noir. J'ai dit à mon fils qu'il y aurait plus de noir sur le verso que sur le recto.
Je marque avec du sparadrap non tissé (j'espère que ça laissera moins de traces quand je le retirerai que le masking tape utilisé la dernière fois), donc je marque les quatre coins du quilt. C'est la taille minimum que je dois faire. Mais il est plus prudent d'ajouter au moins 5 cms autour pour me faciliter l'assemblage des trois épaisseurs. Je pense le quilter moi-même après l'avoir donné à bâtir à grands points à Leslie.
J'ai fait un essai avec la vague verticale, puis j'ai eu envie de la mettre de travers.


Pas mal!!!
Je continue à coudre des bandes tête-bêche, toujours de manière aléatoire. Je pioche dans mon stock sans trop réfléchir et j'assemble. En fait, j'assemble d'abord deux bandes par deux bandes, puis j'assemble ces paires deux par deux et ainsi de suite. 


Ce n'est vraiment pas très pratique de ne pas avoir le fond complet. Ca tombe bien, j'ai une couette noire. Je la plie aux dimensions du quilt. C'est quand même plus pratique pour se rendre bien compte.
J'assemble des bandes en alternant clairement une noire et une blanche, puis uniquement des bandes à fond noir. Je découds même une bande grise qui ne me plaît pas.
Je refais un essai avec la vague verticale mais ça ne me plaît pas. Je positionne les bandes de différentes façons. je ne prends pas de photos à chaque fois mais j'essaie d'en prendre quand même régulièrement.


Là, je me demande si je ne vais pas recouper les bandes en bandes plus fines et les réassembler. Ca donnerait quelque chose comme ça : 

Ca risque de faire chargé... Un jour de mal de tête, c'est l'angoisse. Mon fils serait obligé de mettre la quilt hors de son regard!!!
Les légères courbes me plaisent bien. Je décide de voir ce que ça donne si je les accentue et que je garde les bandes assez larges.

J'aime bien. Je viens d'appeler mon fils et ça lui plaît. Je garderai ces différences de niveaux. Je vais accentuer les courbes. J'ajouterai une fine bande rouge sur la ligne supérieure de la vague. Je pense aussi en ajouter une plutôt horizontale quelque part dans la partie basse. Si vous regardez bien, vous verrez un petit oiseau rouge et un autre petit morceau d'un oiseau. Je pense quilter en rouge un oiseau. Mon mari me suggère un aigle car pour lui la vague est plutôt une montagne. C'est évident que le quilting transformera ce quilt. Il donnera aussi un autre aspect au recto. J'aime ça!!! La couleur du fil sera importante des deux côtés...

D'un point de vue technique, j'ai deux options pour appliquer. Ce quilt va aller sur la canapé de mon fils donc vivre. Il doit être solide. Appliquer de manière traditionnelle à la main,  trop fragile! Je vais donc appliquer à la machine. L'idée d'appliquer à bord crus me tente. A ce moment-là, je ferais une couture simple que je renforcerais au moment du quilting. Cette solution me tente beaucoup. Je peux aussi rentrer le bord pour que les contours soient plus doux au regard  et ne s'effilochent pas mais il faudra de toute façon, coudre à la machine pour solidifier.

Finalement, je n'ai pas assez de tissu noir  et je ne vais pas couper ma couette! La Fée Bobine, prépare-toi, j'arrive! Il me faut encore du noir!!! Celui que j'ai acheté me servira de toute façon car il me reste beaucoup de morceaux coupés.
Mon idée au départ était un carré noir central et des bandes autour, idée vue sur le livre de Sujata Shah.
J'ai beaucoup dévié et c'est un euphémisme mais je vais sûrement y revenir... pour nous, cette fois-ci.

Voilà où j'en suis. Le titre du quilt est trouvé depuis longtemps. Ce sera "Cherchez l'oiseau" car il y en aussi au moins un à trouver dans les carrés irréguliers du recto? Vous pouvez les chercher  (facile!!!) et(plus difficile mais possible) !

A bientôt. Prenez soin de vous :-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...