mardi 25 juillet 2017

Log cabin et dyslexie, mon amie Jennifer

Mon premier quilt était un log cabin pour mon fils aîné. Etonnant, non!
C'était en 1988 je pense. C'est Jennifer Delrieu qui m'a initiée au patchwork et je l'en remercie encore. Nous étions arrivées toutes les deux à peu près en même temps aux Pays-Bas et comme nos maris avaient tous les deux travaillé à l'Aérospatiale, ils se connaissaient.
A l'époque, je me faisais quelques vêtements, nous avons dû parler couture et
Jennifer m'a assez rapidement proposé de m'initier au patchwork avec une méthode rapide. Elle a commandé ce livre.
Les magasins de tissus de patchwork n'existaient pas vraiment. Les tissus ont été commandés par correspondance. Sentimentale comme je suis, j'ai gardé le classeur que j'avais reçu avec les échantillons.
Le quilt était pour mon fils aîné. Jennifer m'a aidée dans le choix des couleurs. La tradition a été respectée avec le carré central rouge représentant la cheminée de la cabane de rondins (log cabin en anglais). Les autres tissus sont jaunes et bleus. Les tissus à carreaux sont des tissus traditionnels hollandais qu'on trouve encore maintenant.

J'ai perdu la photo que j'avais prise quelques années après avoir terminé le quilt. Les photos ont donc été prises ces jours-ci.

Le carré de base
Le quilt
J'avais fait plus de carrés, j'en ai fait deux coussins. Enfin, plutôt des housses de coussins qui n'ont jamais été remplies et qui ont donc dormi dans un placard à l'abri de la lumière. C'est intéressant de voir comment un des tissus a très mal vieilli. On voit nettement la différence sur cette photo. C'est le tissu extérieur bleu qui était le plus foncé et est devenu le plus clair ou similaire au bleu central.



Comme vous l'avez vu, tous les carrés sont similaires. Le livre s'appelle "Quilt in a day" ou "quilt en un jour". Le but était de faire un quilt en 10 à 16 heures. C'était du travail à la chaîne avec des bandes.

Quand j'avais assemblé le quilt, j'avais été un peu déçue car je n'aimais pas beaucoup la forme qui ressortait avec le bleu foncé. Bien que le tissu soit passé, je préfère le rendu actuel où c'est le bleu du milieu qui ressort. C'est un des tissus traditionnels dont j'ai utilisé un reste pour mon bouquet de tulipes offert à Master Wan.

Pas de quilting mais juste des noeuds aux coins des blocs.

J'ai une grande tendresse pour ce quilt comme pour les premiers que j'ai faits pour chacun de mes fils. Vous les découvrirez un jour. Chacun a son histoire.

Celui-ci, après avoir dormi longtemps dans un placard a repris vie et couvre à nouveau un lit.

Contrairement à nous, Jennifer et sa famille ne sont pas restés longtemps aux Pays-Bas mais nous avons toujours gardé contact. 
C'est elle qui a diagnostiqué la dyslexie de notre deuxième fils. Clément avait 22 ans à l'époque. Il était en souffrance à l'école depuis la maternelle. Il a fait un stage d'une semaine avec Jennifer, facilitatrice de la méthode Ron Davis. Dans la vie de Clément, il y a "avant le stage" et "après le stage". Clément a enfin su qu'il avait des forces, des aptitudes et a mieux compris comment il fonctionnait. Sa dyslexie est maintenant une force dans son travail. Grâce à Clément, son père a découvert à 48 ans qu'il était dyslexique et a compris lui aussi un tas de choses de sa vie.
Je ne suis pas du tout dyslexique et j'ai mieux compris en lisant le livre de Ron Davis "le don de dyslexie" comment fonctionnaient Clément et mon mari, les erreurs à ne pas faire, les bonnes attitudes à avoir, certains de leurs comportements. Il m'arrive parfois de me sentir handicapée face à eux tellement leurs capacités visuelles sont immenses.

Jennifer est une grande pédagogue et une grande professionnelle passionnée par son travail. Trois collègues et elle ont fondé l'association "Dyslexie France" (clic) dont la devise est : Mettre en avant les points forts des dyslexiques et les utiliser pour corriger les points faibles
Si vous avez un ou des personnes "dys" dans votre entourage, enfant, petit-enfant dyslexique, dysorthographique, dysphasique.. lisez ce livre, offrez ce livre publié chez Hachette. Il est sorti il y a peu de temps et est très intéressant, pragmatique.
Je précise que je n'ai aucun intérêt financier à vous en parler. J'ai juste l'envie de partager et d'aider. Si nous avions eu ce genre de livre et de conseils plus tôt, nul doute que Clément aurait moins souffert et nous aussi.

Jennifer Delrieu aura vraiment marqué notre famille pour le meilleur. Grâce à elle, j'ai découvert le patchwork. J'ai tout de suite été enchantée et n'ai pas cessé d'en faire, de progresser, de m'y faire des amies et c'est aussi grâce au patchwork que je me suis aussi bien réimplantée dans mes Ardennes natales près de 35 ans après en être partie.




A bientôt. Prenez bien soin de vous.

dimanche 9 juillet 2017

Le linge et les courbes, épisode 1

J'ai ressenti le besoin de faire quelque chose  pour moi, de sortir un peu des croix rouges.
J'ai fouillé dans ma boite à projets où je stocke les tissus que j'ai par collections.
J'ai sorti un paquet que j'ai acheté chez Inès à Paris du temps où nous pensions ouvrir des chambres d'hôtes. Pas sûr que nous le fassions mais il me restait ces tissus destinés à un quilt évoquant le linge à entretenir.
Comment ne pas être séduite par les motifs de ces tissus 

A ceux que j'avais achetés, j'ai ajouté quelques uns de mon stock. Il me restait très peu de ce jaune et de ce vert qui allaient parfaitement. J'ai abusé de mes privilèges d'amie et Réjane m'a ouvert sa boutique un dimanche après-midi.

J'ai ressorti deux livres. Je les ai feuilletés

J'ai été séduite par ce modèle de Gwen Marston. Sa méthode d'assemblage ne me convenait pas, trop précise à mon goût. J'avais déjà un peu expérimenté la méthode de Sujata Shah pour le jumeau du poisson vintage.

Je me souvenais des bêtises que j'avais faites et j'ai préféré faire des essais et j'ai calculé les dimensions des carrés à couper pour les deux tailles.
J'appréhendais un peu la couture en courbe. Je me souvenais de tutos qui montraient comment faire et Sujata Sha le montre très bien en photos. C'est beaucoup plus facile que je ne pensais, mon appréhension est donc partie très vite.

Je me suis donc lancée et j'ai très vite avancé. 

J'ai beaucoup aimé ce premier résultat.
Pour unifier un peu, dans les grands carrés, j'ai utilisé uniquement le jaune comme deuxième couleur dans chaque carré. 
J'avais pratiquement fini les grands carrés, il m'en restait de quatre couleurs différentes et les jaunes. Lors d'une petite insomnie, j'ai eu l'idée de mélanger deux tissus complémentaires. Normalement, c'est jaune et gris, jaune et bleu, jaune et pinces à linges vertes, jaune et pinces à linges claires...
J'ai fait ça
 et j'ai beaucoup aimé.

 J'ai fini le recto. Je suis très contente du résultat. Pour une fois, le résultat est mieux que ce que j'espérais!


Et bien sûr, comme j'ai des restes, je vais faire un verso
J'ai encore envie de jouer avec les courbes d'une autre façon.

Pour me faciliter les choses, j'ai enfin réalisé ce dont je rêvais depuis longtemps. Un grand panneau recouvert de molleton pour table à repasser (Merci Réjane de tes conseils une fois de plus). Il est collé avec de l'adhésit double face et en haut, il ne tient pas trop bien. Le petit meuble à tiroirs est bien utile pour le moment. Mon mari m'aidera à consolider plus tard.


Prenez soin de vous. Bonnes vacances à celles qui partent. 
A bientôt.

samedi 1 juillet 2017

Le Projet 70273 au Lycée Armand Malaise, épisode 3

Je suis retournée au lycée mardi dernier pour récupérer ce qu'ont fait les élèves. Seules deux élèves étaient là. La période d'examen vide le lycée et les classes de seconde sont influencées. A quatre, nous avons passé un bel après-midi. Romy et Victorine ont terminé encore des blocs et Victorine a fini de tous les assembler. Je vous laisse les admirer : 







Vous en avez pris plein les yeux? Moi aussi!!! N'hésitez pas à cliquer sr les photos pour admirer les détails. Et dire que ces jeunes ont été beaucoup dévalorisés lors de leur scolarité.
Si ce projet leur permet de recevoir des compliments et de les rassurer sur leurs compétences, je suis heureuse.
Je vous montrerai dans un prochain article un autre projet sur lequel ils ont travaillé.

J'avais contacté le journal local et voici le bel article qui est paru :

Nous avons fini l'après-midi par un petit goûter et par une prise de photos souvenirs
Victorine et Romy
Victorine, Muriel Mougel et Romy
Victorine, moi et Romy
Le top est maintenant chez moi. Je vais le quilter très simplement dans les coutures. 
Rendez-vous ensuite en septembre pour qu'ils soit exposé au CDI du lycée jusqu'en décembre.

J'ai déjà plusieurs pistes pour travailler avec école(s), collège(s) et lycée(s). Mon rêve, projet est de toucher toutes les tranches d'âge. Comme les croix peuvent être faites avec des feutres pour textiles ou de la peinture pour textile, ça ouvre beaucoup de possibilités. Je crois que mon seul critère pour le matériau est qu'il doit supporter la chaleur du fer à repasser!

edit du 1er juillet : Un oubli que je corrige. Le quilt commémore 36 personnes exterminées.


A bientôt. prenez bien soin de vous.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...